top of page
Rechercher

Chronique: Emma Paddington, tome 2 - Le fantôme hypocondriaque - Catherine Rolland


4ème de couverture :


« Trois Djinns caractériels, un crocodile à deux têtes très collant et une saleté de démon enfermé dans la cave : en acceptant le poste de gardienne de Dark Road End, Emma Paddington n'avait pas tout à fait anticipé à quel point sa nouvelle vie allait la changer de San Francisco. Heureusement que Jamie Hartgrave, le charmant agent immobilier de Bridgeport, lui a trouvé un local pour ouvrir son cabinet de psychologue : des angoissées, des dépressifs et un ou deux schizophrènes de temps en temps, c'est tout ce qu'il lui faut pour se détendre un peu ! Mais ça, c'était ce qu'elle pensait avant de rencontrer la famille Miller, évidemment... »





Mais quel bonheur de retrouver la plume et l’univers original, farfelu et plein d’humour de Catherine ! Nous revoilà donc aux côtés d’Emma qui a bravement accepté son rôle de gardienne d’un manoir empli de créatures aussi têtues qu’attachantes !


Dans ce second opus, l’héroïne s’ancre davantage dans sa nouvelle vie. Elle s’est fait de nouveaux amis sur lesquels elle peut compter, elle a même un petit ami (mais qu’est-ce que je l’adoooore ce Jamie <3 ) et elle ouvre son cabinet de psychothérapeute. Un semblant de normalité dans une aventure rocambolesque ? Je ne vous le fais pas dire ! C’était sans compter sur l’imagination débordante et l’audace de Catherine qui mettent à nouveau son héroïne à rude épreuve.


Pourquoi la confronter à des premiers patients normaux, einh ? Pourquoi ? ça serait beaucoup trop facile, évidemment ! Emma va donc croiser la route, par le biais de son cabinet, de la famille Miller qui n’est autre qu’une famille de fantômes dont le fils hypocondriaque lui en fera voir de toutes les couleurs.


On retrouve une ribambelles de personnages drôles, attachants, variés et bien travaillés. Le scénario est toujours aussi bien ficelé et cohérent dans un univers vraiment plaisant à parcourir.


Je ne parle même plus de la plume de Catherine qui, comme vous l’aurez déjà compris si vous avez lu d’autres de mes chroniques, fait partie de mes auteurs favoris. Du talent à l’état pur, un petit bijou de livre qui se déguste comme une délicieuse gourmandise et nous met l’eau à la bouche pour la suite des aventures !


C’est frais, c’est drôle, c’est bien écrit et ça fait un bien fou de pouvoir se plonger dans ce genre de lecture ! Merci Catherine !

4 vues0 commentaire

Comments


bottom of page